Alcool et cancer : l'ASCO met en garde


L’American Society of Clinical Oncology (ASCO) rappelle que la consommation d’alcool est un facteur de risque établi mais modifiable de plusieurs types de cancers [1]. La Commission de prévention de l’ASCO estime qu’une action pour réduire l’exposition...

L’American Society of Clinical Oncology (ASCO) rappelle que la consommation d’alcool est un facteur de risque établi mais modifiable de plusieurs types de cancers [1]. La Commission de prévention de l’ASCO estime qu’une action pour réduire l’exposition excessive à l’alcool justifie son implication dans la prévention. Le rôle de la consommation d’alcool dans le pronostic des patients fait partie de ses stages de formation. L’ASCO pourrait être un leader de la sensibilisation de la communauté médicale à ce problème et rejoindre des sociétés internationales pour développer des stratégies de santé publique. Il est nécessaire de promouvoir l’éducation du public sur le risque excès d’alcool/cancer, de soutenir une politique de réduction du risque de cancer par des stratégies basées sur les preuves (evidencebased medicine) pour prévenir la surconsommation d’alcool, de contribuer à la formation en oncologie sur abus d’alcool et risque de cancer, les traitements, les complications, et d’identifier le besoin en recherche sur le rapport entre usage d’alcool, risque et évolution des cancers induits.

 

J.-M. M.

 

Référence
[1] LoConte NK, Abenaa M. Brewster AM, Judith S.Kaur JS. Alcohol and Cancer: A Statement of the American Society of Clinical Oncology, J Clin Oncol